Menu

FRAIS DE LIVRAISON OFFERTS A PARTIR DE 50€ D'ACHAT* |   ENVOIS DISCRETS   |   PAIEMENT SÉCURISÉ  |   CONSEIL PERSONNALISÉ |  PAIEMENT PAR VIREMENT BANCAIRE

Sécheresse vaginale

QUELS LUBRIFIANTS UTILISER EN CAS DE SÉCHERESSE VAGINALE?


La sécheresse vaginale chez les femmes est un peu ce que les dysfonctionnements érectiles sont chez les hommes. 

A savoir, une manifestation évidente d'une problématique liée à l'excitation sexuelle, un manque de sécrétions est souvent vécu par la femme comme une offense à son partenaire, or la quantité de sécrétions produites n'a pas toujours de relation directe au niveau d'excitation... 

·         La sécheresse vaginale peut affecter des femmes de tout âge mais elle est très fréquente durant et après la ménopause.

·         La sécheresse est l’un des symptôme les plus rapportés chez les patientes souffrant d’atrophie vaginale ou vulvo-vaginale

·         L’atrophie vulvo-vaginale a des connotations de vieillesse irréversible.

·         Le syndrome génito-urinaire de la ménopause englobe quant à lui l’ensemble des symptômes fussent-ils urinaires ou vulvo-vaginaux.

·         15 % des femmes pré-ménopausées et 57% des post-ménopausées souffrent dudit syndrome.

En outre, la sécheresse vaginale est:

·         associée à des douleurs pendant les rapports (dyspareunie).

·         ..et touche environ la moitié des femmes à un moment de leur vie.

·         Le manque de lubrification ou une lubrification inadéquate sont souvent la cause de la dyspareunie. Avec des douleurs récurrentes ou persistantes durant l’activité sexuelle, ce qui cause une souffrance marquée, cependant...

·         plusieurs femmes sexuellement inactives pourraient également profiter des effets bénéfiques des hydratants vaginaux.

·         Par ailleurs, la sècheresse va souvent de pair avec les troubles érectiles au sein des couples sexuellement actifs.

Les causes de la sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale est souvent à tort associée uniquement aux effets de l'âge, faisant partie intégrante de ce que l'on nomme désormais, le syndrome génito-urinaire de la ménopause (SGUM). Or, ce manque, voire cette absence de sécrétions, peuvent être causés par plusieurs facteurs:

·         L’avancement dans l’âge.

·         Les changements hormonaux

·         La ménopause

·         La pilule contraceptive

·         L’allaitement

·         Le stress

·         Le diabète, les maladies inflammatoires de l’intestin.

·         L’insuffisance cardiaque chronique, sclérose en plaque.

·         Traitements du cancer, radiations et chimiothérapie.

·         La consommation d’antidépresseurs

Sécheresse vaginale et œstrogènes

·         Les niveaux d'œstrogènes jouent un rôle-clé dans le maintien d’un environnement vaginal

·         Contribuent à la prolifération des lactobacillesréduisent le pH et préviennent la colonisation des entérobactéries.

·         Les niveaux d’œstrogènes baissent considérablement après la ménopause

Sécheresse vaginale et attentes intimes

·         Les femmes s’attendent en général à produire une quantité modérée de sécrétions vaginales durant le rapport.

·         La plupart des femmes disent préférer les rapports vaginaux-péniens pour profiter des effets de la lubrification naturelle.

·         Les femmes atteignent plus facilement l’orgasme lorsque la lubrification est suffisante.

·         Les femmes croient que leurs partenaires préfèrent le rapport sexuel quand la lubrification est suffisante.

Quelles solutions peut-on envisager? 

Trois pistes sont envisageables en matière de confort: 

1- L'utilisation d'un lubrifiant à base d'eau pendant les rapports

2- Le recours à un hydratant vaginal en usage quotidien

3- La combinaison lubrifiant à base d'eau et à base d'huile / Lubrifiant à base d'eau et de silicone

 

1- Les lubrifiants à base d'eau:

Afin de choisir un lubrifiant adapté qui ne va pas générer d'effets indésirables, il convient de se pencher sur deux aspects: 

Le pH du lubrifiant: 

Chez une personne adulte en parfaite santé, le pH vaginal et rectal sont respectivement de : 3.8-4.5 et 7. Il est donc évident qu’un seul et même type de lubrifiant ne peut pas convenir aux deux milieux.

·         L’environnement vaginal est altéré par des lubrifiants dont le pH est supérieur à 4.5, ce qui peut causer des infections urinaires fréquentes, allant de la mycose vaginale et à la vaginose bactérienne.

·         Il existe de nos jours des lubrifiants plus adaptés à l’usage anal.

·         Les tests sur animaux établissent qu’un pH inférieur à 3 ou moins est inacceptable pour une utilisation chez l’Homme.

Des lubrifiants comme le YES WB ont un pH de 4.08 idéal pour l'environnement vaginal. 

L'osmolarité du lubrifiant:

L'osmolarité est la mesure des particules dissoutes par unité d’eau dans une solution, mesurée en mOsm/kg.


   L’osmolarité d’un lubrifiant est une donnée importante car l’épithélium et les muqueuses sont constamment en train de maintenir un équilibre entre la pression de l’eau; ainsi l’eau circule librement entre les membranes cellulaires de l’épithélium non-kératinisé et le mucus, c'est le mécanisme de l'osmose.

Un lubrifiant doit-être légèrement hyposomotique, son osmolarité doit être légèrement inférieure à celle des cellules de l'épithélium. 

La composition du lubrifiant: 

Des test réalisées sur des limaces (en raison de la similarité de leurs tissus aux muqueuses humaines) ont mis en évidence une corrélation entre la cytotoxicité de certains ingrédients, l'osmolarité des lubrifiants et leur pH.

·         Certains ingrédients contenus dans les lubrifiants sont associés à des effets biologiques néfastes.

·         Ce qui prouve que l’on doit faire preuve de prudence quant au choix de ceux-ci et particulièrement en matière de conception ou de personnes à risque par rapport aux IST.

·         Des incubation in vitro de sperme dans des lubrifiants hyper-osmotiques a conduit à la perte de motilité et une dégradation de l’intégrité de l’ADN.

·         Des dommages ont également été constatés aux cellules épithéliales et dans des cultures cervicales et colorectales.

·         Chez les humains, l’application rectale de lubrifiants hyper-osmotiques a causé des dommages significatifs ainsi qu’un dénudement de l’épithélium. 

 

·         La recherche scientifique a mis en évidence les résultats suivants:

 

·         Quid de la corrélation entre présence de conservateurs comme les parabènes et certaines tumeurs mammaires?

·         Les glycols et la glycérine agissent comme humectants / émollients mais sont également irritant à de fortes concentrations – L’OMS recommande des concentrations inférieures à 9.9%

·         Les deux agents peuvent détruire les lactobacilles et à de faibles concentrations peuvent nourrir les Candida.

·         Les microbicides peuvent causer des dommages épithéliaux, une inflammation de la muqueuse génitale et augmenteraient l’exposition aux IST.

·         Les lubrifiants contenant le Nonoxynol-9 décapent littéralement la muqueuse rectale chez les humains. Peuvent favoriser la transmission d’IST. Cet agent est décrié par l’OMS, mais reste tout de même présent dans certains préservatifs.

2- Le recours à un hydratant vaginal en usage quotidien:

Le choix d'un hydratant vaginal doit être conditionné par les mêmes critères de choix étant donné qu'il est destiné à hydrater les mêmes cellules. 

Il existe des formules légèrement plus concentrées dont l'efficacité peut durer jusqu'à 72 heures comme l'hydratant vaginal YES VM dont les concentrés naturels agissent durablement, sans causer de dérèglements. 

3- La combinaison lubrifiant à base d'eau et à base d'huile / Lubrifiant à base d'eau et de silicone

Dans certains cas, le recours au lubrifiant à base d'eau tout seul ne suffit pas à apporter le confort nécessaire durant les rapports. Il est alors bénéfique d'associer les vertus hydratantes du lubrifiant à base d'eau à un lubrifiant à base de silicone ou à base d'huile pour accentuer la sensation de glisse et limiter les frictions.

Il existe un DUO parfait pour cela à savoir la solution Double Glide de YES

Ou bien l'association du lubrifiant DL medical (lubrifiant à base de silicone) au lubrifiant YES WB. 

Pour que les deux fonctionnent parfaitement, il faut appliquer le lubrifiant à base d'eau à l'entrée de la vulve et celui à base d'huile sur le sexe de partenaire. Inutile donc de devoir les mélanger au préalable.